Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

J'suis d'humeur mauvaise, un pavé dans la mare de la "bien pensance" végétarienne, pour en discuter à tête reposée - MAJ cf la suite

MAJ - cf la Suite ouais ouais, j'suis taquin ;)

Je ne dis pas que c'est vrais, ni que c'est faux, mais qu'il y a des tableaux croisés dynamiques de "partout" à étudier... ici pour contredire que manger végétarien serait "meilleur" pour la Nature dans le sens impact sur le besoin d'énergie, d'eau et d'émissions de gaz.
(oui un herbivore il faut le nourrir et produire pour le nourrir et pas sûr que ce soit dans les chiffres de l'étude...  pas eu le temps de creuser)

Ça ne va pas changer en théorie mon avis: je suis omnivore tendance peu de viande, ni celui des végétariens, végans et carnivores =)
Mais ça permet de voir un autre point de vue...

Note, je trouve l'article un peu PARTIAL et avec un titre volontairement "polémique". =)

Si ça vous intéresse, allez plutôt voir/lire l'Abstract de l'étude en anglais (le PDF de l'étude complète est payant à 41.59€...) là
"Energy use, blue water footprint, and greenhouse gas emissions for current food consumption patterns and dietary recommendations in the US"
qui part des recommandations US pour manger plus sain et compare alors, je cite pour ne pas arriver à mal le traduire "energy use, blue water footprint, and greenhouse gas (GHG) emissions associated with shifting from current US food consumption patterns to three dietary scenarios".
Et le docx "Supplementary material" si vous voulez les chiffres.

Source:

Arrêtez-tout : les régimes végétariens sont en train de foutre en l’air la planète

Munchies.vice.com-etudeUSA.jpg
munchies.vice.com

Commentaires

1. Le jeudi, 22. septembre 2016, 20:06 par Antoine ROUSSEL

Je trouve dommage que tu relais ce genre de fausses études.
C'est la même technique que celle utilisée par les industries du tabac il y a plusieurs années: semer le doute auprès du grand public pour ralentir l'inexorable prise de conscience du problème.
Il y a dix ans on pouvaient lire d'autres soit-disant "études" qui disaient que les enfants végétariens avaient un moins bon Q.I que la moyenne. Bref, tout un tas de désinformation. Des études récentes ont même prouvé le contraire mais ont eu l'honneteté d'en expliquer la cause: les végétariens étant en plus grand nombres dans les milieux aisés, la corrélation entre QI et végétarisme n'est pas un lien de cause à effet mais une conséquence d'une même cause: le milieu d'origine.
En outre, je ne veux pas critiquer simplement cette étude sans essayer de le prouver.
Examinons les choses d'un point de vue thermodynamique:
Un animal qui produit "sa viande" ne le peut le faire qu'à partir de ce qu'il mange (n'étant pas un végétal, il ne peut pas bénéficier de l'énergie solaire). La première loi de la thermodynamique nous dit que rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Il lui faut donc au moins une calorie de nourriture pour faire une calorie de viande. Hors, il a besoin aussi de se chauffer et de se mouvoir avec sa nourriture. De plus, son métabolisme n'a pas un rendement de 100% et tout dans son corps n'est pas comestible. Les calculs d'études (nombreuses) qu'on peut trouver sur internet disent qu'il faut 4 calories végétales pour faire 1 calorie de poulet et qu'il en faut 11 pour 1 calorie de boeuf!
Donc prenons 2 cas:
1 ) le hommes ne mangent que de la viande
2 ) les hommes ne mangent que des végétaux
Avec le calcul au dessus, on voit rapidement que le cas 2 est beaucoup moins énergivore que le cas 1 (au moins 4 fois si la viande n'est que du poulet). Admettons, que les végétaux pour le poulet soient plus productifs à produire que ceux pour les humains, j'exagère volontairement: 50% plus productif. Il faudrait encore 2,66 fois plus d'espace pour produire le même nombre de calories. Admettons encore que le circuit 1 permette de réduire les pertes (légumes moisis, pommes pourries...), disons 20% (j'exagère encore car il y a aussi les problèmes de viande avariée, mais bon, je vais être grand seigneur...). Il faut encore 2,22 fois plus d'espace (tout ça c'est aussi sans compter l'espace utilisé au sol pour les volailles, on ne parle que des terres arable ici. On oubli aussi la souffrance animale...).
On voit donc que la situation 2 est bien meilleure que la 1. Mais nous n'avons pas prouvé que c'est une situation optimale. En effet si les animaux sont produits avec les déchêts de la production végétale des humains (si et seulement si), alors introduire une partie de viande dans notre alimentation est moins énergivore que de ne manger que des végétaux. C'est d'ailleurs ce que faisais nos ancêtres.
Mais nous sommes hyper loin de cette situation. D'ailleurs nos déchêts végétaux ne sont quasiment pas exploités. La nourriture pour les animaux représente 70% de l'agriculture, on voit bien qu'on est loin d'un optimum (70% des calories ne sont pas apportées par la viande au niveau mondial: pense au riz, au blé, au pommes de terre, au sucre....).
Je pense que tu ne devrais pas relayer cet article, tu devrais même faire un démenti car tu participes à l'installation d'un doute dans la tête des gens.
Je suis moi aussi contre la bien pensance (toutes les bien-pensances). Et je n’apprécie pas les végétariens donneurs de leçon mais ce n'est pas la majorité (leur majorité est le bien souvent silencieuse comme toujours). Je ne suis moi même pas végétarien. Je n'en ai pas le courage et je pense que je n'ai pas à compenser les abus des "carnivores". Cependant, je respecte ceux qui font cet effort pour être en accord avec leurs convictions.
Je pense qu'il est important d'être honnête intellectuellement sur ce genre de débat. Si je ne t'ai pas convaincu, tu verras plus tard que cette étude ne sera jamais traduite et qu'on en reparlera pas. Tout ceci car elle n'a qu'un objectif: semer le doute, ralentir la prise de conscience, préserver des intérêts financiers.
Même si tu as un doute, la meilleure chose à faire est de s'abstenir. Si cette étude est vraie, tu auras confirmation rapidement et tu pourras alors publier tout ce que tu voudras dans un mois ou deux mais si elle est fausse, tu auras semé le doute et tu auras aidé des gens malveillants.
Merci de m'avoir lu. Je souhaiterais vraiment que tu me donnes ton avis sur ce que viens de dire. J'aime ce que tu publies d'habitude, désolé de ne participer que quand je ne suis pas d'accord.
A +
Antoine

2. Le jeudi, 22. septembre 2016, 20:59 par Arfy

Note à Antoine: il y a un code antispam à entrer sinon quand je fais le ménage dans les SPAM, je ne vois pas tout... ça dépends des jours.

Réponse générale: comme dit dans le titre, "pour en discuter à tête reposée"

Question, tu dis
Je trouve dommage que tu relais ce genre de fausses études.
En quoi est-ce une fausse étude SVP ?
En plus on la trouve bien citée là http://www.cmu.edu/steinbrenner/pro...

Qu'on attaque la manière de lire les chiffres oui, mais pourquoi "fausse étude" ?