Mot-clé - Santé

Fil des billets - Fil des commentaires

sciencepost - Des chercheurs saluent un médicament très prometteur contre le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC)

Le lorlatinib : une avancée majeure dans le traitement ciblé

Alors, c'est ciblé avec ce médicament, le lorlatinib, pour ce type de cancer du poumon: non à petites cellules (NSCLC), mais c'est une bonne nouvelle ! Des chercheurs saluent un médicament très prometteur contre le cancer du poumon sciencepost.fr

trustmyscience - le National Health Service (NHS) du Royaume-Uni s’apprête à mener des essais pour les premiers vaccins personnalisés contre le cancer

le National Health Service (NHS) du Royaume-Uni s’apprête à mener des essais pour les premiers vaccins personnalisés contre le cancer

Good news, j'espère que ça aidera au final contre le max de Cancers. Et les antivax en mode syncope =) « À mesure que de plus en plus de ces essais seront lancés dans les hôpitaux à travers le pays, notre service national de mise en relation garantira qu’autant de patients éligibles que possible  […]

Lire la suite

The Dendrobate Doctor - Fake de la semaine du 2 juin

The Dendrobate Doctor

Ça faisait longtemps que je ne l'avais pas partagée. J'adore le: Elle explique déjà que les « médicaments homéopathiques » n’ont pas à faire preuve d’une quelconque efficacité pour obtenir le droit d’être mis sur le marché, il suffit de prouver que le fondateur, qui a écrit ses trucs entre 1775 et  […]

Lire la suite

sciencepost - Cet implant boosté à l’IA redonne la parole aux victimes d’AVC bilingues

Dans la série « l'Homme réparé » et où l'IA aide bien une victime d'AVC qui ne pouvait plus parler. En 2022, les scientifiques mirent rapidement cette théorie à l’épreuve… avec succès. Rapidement, le patient a ainsi pu « participer à une conversation, en passant d’une langue à l’autre en fonction de  […]

Lire la suite

scienceetavenir - Le rôle inattendu des plaquettes dans le développement du cancer

Intéressant. Sacré dilemme en cas de cancer, garder les plaquettes pour réparer le corps ou potentiellement faciliter le transport et la survie des métastases. Le dilemme de l'hémorragie Les plaquettes sont essentielles pour éviter les hémorragies. Si elles sont retirées, les effets bénéfiques de la  […]

Lire la suite

Kurzgesagt – In a Nutshell - Un virus mortel, celui de la rage

Un autre *foutu virus* un Lyssavirus, lent (et c'est tant mieux parce que s'il est là "on a un peu de temps" pour se faire vacciner), mais mortel sinon. Franchement vu le résultat je le mettrai plus dans les parasites qui contrôlent leur hôte à terme, même si "on" est toujours pas d'accord sur "un virus est vivant ou pas".
De chouettes rappels sur certains mécanismes dans nos cellules.

Rappel: un vaccin c'est pas un bouton "on / off" sur la carte vulnérabilité à... ça prends du temps.
Un vaccin, c'est un moyen d'apprendre plus vite à votre système immunitaire de reconnaitre une cible dangereuse.  Et donc de tout faire pour essayer de l'éliminer.  Mais ce processus prends du TEMPS et ce temps sera différent pour chacun de nous, dans le cas de la rage, le temps, justement on l'a parce que l'infection est lente.
Côté "mémoire" de reconnaissance de cette attaque, ce sera aussi différente pour chacun de nous, notre état de fatigue, si on a une autre infection, si notre système immunitaire est naze et certains vaccins en plus ont besoin de "rappels".
Ici, dans la rage, le Lyssavirus passe normalement inaperçu à nos défenses.  Mode « pas vu, pas pris ! ».
Pour certaines maladies déjà déclarées, certains vaccins sont quasi inutiles: elle est déjà là, fait de gros dégâts, le corps n'aura pas le temps d'apprendre à se défendre.

Le virus le plus mortel sur Terre

La vidéo:

Lire la suite

scienceetavenir - Ce virus pourrait être à l’origine du (d'un) diabète de type 1

Un enfant diabétique vérifie son taux de sucre dans le sang (autoglycémie). VOISIN / PHANIE / PHANIE VIA AFP

Hmmm, intéressant si ça se confirme.  Je cite: Dans une étude publiée par Science Advances en mars 2024, ils démontrent que l'infection par le virus Coxsackievirus B (CVB) des cellules pancréatiques est associée à l'auto-immunité cellulaire et au diabète de type 1. Dans un entretien avec Sciences et  […]

Lire la suite

Haut de page