Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, 31. octobre 2022

sciencepost - Un prototype de centrale solaire sera bientôt mis en orbite

Je suis impressionné du rendement orbite: huit fois meilleur par mètre carré de panneau solaire. Oui je pensais qu'il serait meilleur: plus d'ondes (puissance), plus de longueurs d'ondes (couleurs) à transformer. Mais 8x, wow.
Et ensuite l'énergie produite serait renvoyée sur Terre avec ... des ondes RF (ondes radio fréquence).

Rappel: une onde c'est aussi de la lumière, visible ou pas (des photons).

Un prototype de centrale solaire sera bientôt mis en orbite


sciencepost.fr

On verra bien après leur test grandeur spatiale si c'est potentiellement rentable !

APOD - Clouds Around Galaxy Andromeda

Wow, Shun powa =)

Clouds Around Galaxy Andromeda


apod.nasa.gov
Image Credit & Copyright: Andrew Fryhover

dimanche, 30. octobre 2022

trustmyscience - Un accéléré (VIDÉO) de la NASA montre 12 ans d’évolution de l’espace vu par le télescope spatial WISE

Bôôôoooo

Un accéléré (VIDÉO) de la NASA montre 12 ans d’évolution de l’espace vu par le télescope spatial WISE


trustmyscience.com

La vidéo:

Lire la suite...

lundi, 24. octobre 2022

sciencepost - Ce pourrait être le sursaut de rayons gamma le plus puissante enregistrée à ce jour

Ça pourrait venir de la naissance d'un trou noir, heureusement à 1,9 milliard d’années-lumière de la Terre, en direction de la constellation du Sagittaire. Plus c'est près, genre à 5 000 à 8 000 années-lumière, vu que les rayons gamma peuvent endommager le "vivant" ... ben pas cool ça serait.
Ce pourrait être l’explosion la plus puissante jamais enregistrée


sciencepost.fr

dimanche, 23. octobre 2022

sciencesetavenir - L’étrange effet retard d’un trou noir qui éjecte de la matière trois ans après avoir dévoré une étoile

Burp!
C'est intrigant.

L’étrange effet retard d’un trou noir qui éjecte de la matière trois ans après avoir dévoré une étoile


sciencesetavenir.fr

Numerama - James Webb surpasse Hubble avec cette image incroyable des Piliers de la création

Superbe.

James Webb surpasse Hubble avec cette image incroyable des Piliers de la création


numerama.com

La vidéo:

Lire la suite...

jeudi, 20. octobre 2022

trustmyscience - Une illusion d'un jet de matière « supraluminique » issu d’une collision d’étoiles à neutrons

HoplaHⓒ: cette fois ci ce n'est pas #foutucerveau mais #foutusinstruments plus c'est une question de point de vue.
Non on ne peut pas aller plus vite que la vitesse de la lumière dans le vide (jusqu'à preuve du contraire) =)
Le pitch ⓒJean-Louis Aubert & Ko. :

C'est juste une illusion
À peine une sensation
Qui dirige tes pas
Et te montre du doigt
Où tu vas, où tu vas
Juste une illusion
Comme une bulle de savon
Qui s'approche de toi
Que tu touche du doigt
Puis qui s'en va
Qui n'est plus là

Un jet de matière « supraluminique » issu d’une collision d’étoiles à neutrons


trustmyscience.com

dimanche, 16. octobre 2022

trustmyscience - Un satellite de la NASA explore les limites de notre système solaire et révèle d’étranges ondulations

Shake it baby ? Blague à part, "on" est si peu de chose.  Je cite:

Les mesures de l’équipe montrent également un changement significatif de la distance à l’héliopause. La sonde Voyager 1 a franchi l’héliopause en 2012 à une distance de 122 unités astronomiques. En 2016, l’équipe a mesuré que la distance à l’héliopause dans la direction prise par Voyager 1 était d’environ 131 unités astronomiques (ua) ; la sonde se trouvait quant à elle dans l’espace interstellaire. Idem pour la sonde Voyager 2 : lorsqu’elle a franchi l’héliopause en 2018, elle se trouvait à une distance de 119 ua. Mais des mesures réalisées en 2015, dans la direction de Voyager 2, avaient évalué la distance de l’héliopause à environ 103 ua.

Ces résultats suggèrent que la forme de l’héliopause change de façon significative, mais les scientifiques ne savent pas encore pourquoi.

Un satellite de la NASA explore les limites de notre système solaire et révèle d’étranges ondulations


trustmyscience.com

APOD - Auroras over Northern Canada

O_o

Auroras over Northern Canada


apod.nasa.gov
Image Credit & Copyright: Kwon, O Chul (TWAN)

vendredi, 14. octobre 2022

CNRS Lejournal - Voici le premier modèle physique cohérent sur l’histoire de l’attraction lunaire !

Le pitch:

Un paradoxe vieux de 50 ans

Pourtant, le postulat pose problème. « Si on remonte le temps avec le modèle de George Darwin, on obtient que la Lune se serait formée il y a 1,5 milliard d’années », explique Jacques Laskar, directeur de recherche au CNRS, à l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides1 (IMCCE). « Or, la Lune a 4,4 milliards d’années selon les analyses », en particulier selon les premières datations précises des roches lunaires rapportées par les missions Apollo. D’où un paradoxe qui trouble les scientifiques depuis les années 1970… et qu’une équipe de chercheurs de l'IMCCE vient de résoudre.

Voici le premier modèle physique cohérent sur l’histoire de l’attraction lunaire !


lejournal.cnrs.fr

- page 2 de 43 -